Chapitre 1
p. 49

67

Nous écrivons « cinéma dit muet » parce que le cinéma muet était malgré tout bien « bruyant ». Voir à ce propos la somme de Rick Altman : Silent Film Sound (New York, Columbia University Press, 2004).

68

À perte de vues : images et « nouvelles technologies », d’hier et d’aujourd’hui, Bruxelles, Labor, 2005, p. 30.

Mots clés: , ,