Chapitre 1
p. 42

53

Et ce, même si Greenaway fait, en 2011, un véritable saut périlleux en essayant d’établir un lien entre commande à distance et révolution numérique : « 1983 is the beginning of the digital revolution » ; ce qui ne se défend guère, sauf si l’on est d’accord avec le principe selon lequel « tout est dans tout et inversement » ! Voir l’entrevue déjà citée de Peter Greenaway publiée dans The Getty Iris.

54

« Cinéma : effets idéologiques produits par l’appareil de base », Cinéthique, no 7-8, 1970, p. 1-8 ; « Le dispositif : approches métapsychologiques de l’impression de réalité », Communications, no 23, 1975, p. 56-72 ; et L’effet cinéma, Paris, Albatros, 1978. Nous sommes bien conscients que l’« appareil de base » selon Baudry, dans la logique qui est la sienne, ne se limite pas au seul appareil de prise de vues et connote à la limite tout à fait autre chose que le simple appareillage technique ; d’ailleurs, Baudry décrit bien la chose : « Ainsi l’appareil de base comporte aussi bien la pellicule, la caméra, le développement, le montage envisagé dans son aspect technique, etc. que le dispositif de la projection. Il y a loin de l’appareil de base à la seule caméra à laquelle on a voulu (on se demande pourquoi, pour servir quel mauvais procès) que je le limite. » (« Le dispositif », p. 58-59 [note infrapaginale]).

55

Série de six articles intitulée « Technique et idéologie », parue dans les Cahiers du cinéma en 1971 et 1972 (nos 229-231, 233-235 et 241).

En savoir +

Ces articles ont été repris dans Cinéma contre spectacle, Lagrasse, Éditions Verdier, 2009.

Mots clés: , , , , , , , ,