Chapitre 3
p. 111

41

« Introduction », dans Laurent Guido et Olivier Lugon (dir.), Fixe/Animé. Croisement de la photographie et du cinéma au xxe siècle, Lausanne, L’Âge d’Homme, 2012, p. 11.

42

L’expression « image mouvementée » n’est que très peu (sinon pas) usitée, mais on voit ici qu’elle peut être fort utile pour exprimer quelque chose comme « image mise en mouvement ».

En savoir +

Le mot « mouvementé » était utilisé, avec un sens similaire, dans le contexte des images en mouvement à l’époque de l’invention du cinéma, comme en témoigne notamment sa présence dans le titre même de l’ouvrage d’Henri Fourtier, Les tableaux de projections mouvementés. Étude des tableaux mouvementés ; leur confection par les méthodes photographiques. Montage des mécanismes, Paris, Gauthier-Villars et fils, 1893.

43

Voir « Le statut du photogramme et l’instant prégnant au moment de l’émergence du cinéma », dans Francesco Casetti, Jane Gaines et Valentina Re (dir.), op. cit., p. 23-32. Voir aussi « Photographie/cinéma : paradigmes complémentaires du début du xxe siècle », dans Laurent Guido et Olivier Lugon (dir.), op. cit., p. 47-61.

44

L’image paradoxale. Fixité et mouvement, Villeneuve d’Ascq, Presses universitaires du Septentrion, 2011.

Mots clés: , , , ,